Recettes du bonheur

Conversation avec ma maman.

Elle me dit : “Je ne connais pas beaucoup d’hommes ou de femmes qui, à la question : “aimez-vous cuisiner?” ne répondent “oui! J’aime bien ! Mais au quotidien….” Avec le sous-entendu que l’usure vient de la routine et de l’exercice contraint de la préparation des repas, figure imposée du train-train quotidien qui nous met à table le matin, autour de 12h30, et autour de 20h. En tous les cas, c’est notre rythme français, 365 jours par an.

En somme, on se nourrit comme on se lave, comme on s’habille, comme on dort etc. un peu en pensant à autre chose.

Avec le confinement, en réduisant notre espace à celui de notre demeure, nos activités à ce que cet espace nous impose, nous avons été, sous la contrainte, tenus d’optimiser notre étrange prison…il a fallu l’habiter au mieux. Dès lors, les repas sont devenus une activité à part entière, depuis la réflexion sur les menus jusqu’au rangement du lave-vaisselle !

On dit ‘de fil en aiguille’, on pourrait dire ‘de recette en casserole’, les idées reviennent, et les envies aussi… quel bien plus plaisant moteur que l’urgence du frigo vide et l’abattement de l’éternel  retour du diner = rocher, moi= Sisyphe….”

Effectivement, il semblerait, en parlant autour de moi, que le repas, la cuisine, ont pris une toute autre place dans notre quotidien ces derniers temps.

J’ai donc demandé à trois couples de me parler cuisine. Des recettes qu’ils ont découvertes. Mais aussi du temps… tout ce temps qu’ils ont enfin pris : pour faire les courses, pour dresser une jolie table, pour penser à l’autre finalement.

Les tomates au four et le yaourt à la Grecque de Laure et Juan

Laure et Juan sont confinés dans un cocon paisible à coté du Canal St Martin. “Nous prenons plus le temps d’essayer de nouvelles recettes,” me raconte Laure. “En temps normal, Juan fait la cuisine tous les soirs en semaine car je rentre plus tard du boulot. Mais en confinement, on alterne un soir sur deux.”

La recette (de Yotam Ottolenghi)

350g de tomates cerises
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
3/4 cuillère à café de cumin
1/2 cuillère à café de sucre roux
3 gousses d’ail, finement découpées
3 brins de thym
6 brins d’origan, dont trois pour décorer le plat
Zeste d’un citron
Fleur de sel et poivre
350g de yaourt Grecque, frais
1 cuillère à café de piment (en flocons)

Préchauffez le four à 200°C. Répandez les tomates dans un plat. Rajoutez l’huile d’olive, le cumin, le sucre, l’ail, la moitié du zeste de citron, 1/2 cuillère de sel, un peu de poivre. Enfournez pendant 20 minutes. Vérifier que les tomates ont bien rôti puis mettez le four en mode grill pour 6-8 minutes.

Pendant ce temps là, mélangez le yaourt avec le reste du zeste de citron et une pincée de sel, avant de le remettre au frais.

Répandez les tomates sur le yaourt. Servez avec du pain.
“On adore le pain à croute fumée de notre boulangerie, Du Pain et Des Idées”

Le petit plus de Laure
Allumez une bougie.

Les gnocchis faits maison de Julia et Luca

Au cœur de Paris, nos italiens luttent contre le mal du pays, par des virées chez Eataly, mais aussi (surtout), en mettant la main à la pâte, si j’ose dire…

Avec le confinement, j’ai redécouvert le plaisir de cuisiner. Avoir l’audace et le courage de s’attaquer à des recettes qu’on n’aurait jamais faites avant, prendre le temps de tout faire de A à Z.”

La recette

500g de pommes de terre
150g de farine blanche
Sel

Faire bouillir les pommes de terre jusqu’à ce qu’elles soient totalement cuites. Les réduire en purée bien homogène. Ajoutez le sel. Étalez sur un plan de travail bien propre ou sur une grande planche farinée. Laissez refroidir.
Commencez à ajouter la farine progressivement en travaillant la pâte. Dès qu’elle devient collante, rajoutez de la farine. Répétez ainsi jusqu’à obtenir un pâte homogène et pas trop collante.
Roulez des lamelles de façon à obtenir des petits boudins, puis découpez en tronçons d’environs la taille d’une phalange. Plongez le tout dans de l’eau bouillante et salée.
Remuez, et veillez à ce qu’ils ne se collent pas les uns aux autres.
Les gnocchis sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface. Egouttez-les. Rajoutez la sauce de votre choix.

Le petit plus de Julia

Râpez une bonne dose de parmesan.

Le poulet chocolat framboise poivrons de Benoît et Judith

“Avant le confinement, j’étais comme tout bon français : pétri de bonnes intentions mais de là à en faire une réalité… mieux valait se lever tôt.

Aimant cuisiner, je projetais de passer un CAP cuisine en parallèle de mon job, de m’accorder plus de temps pour concocter de bons petits plats. La vérité était tout autre, je faisais deux trois soirées cuisine par mois avec ma petite amie mais le reste du temps je le consacrais surtout aux pâtes, gruyère, beurres … ma recette du bonheur.

Et puis le confinement est arrivé et avec lui le temps : le temps de vivre, le temps d’apprécier les choses essentielles et surtout le temps de profiter.”

La recette

blancs de poulet
carottes
chocolat en tablette
vinaigre de framboise
1 mangue
1 concombre
2 poivrons rouges
1 piment vert
quelques framboises
beurre
sel
poivre / baies des roses
huile d’olive

Pour la garniture des carottes et du poulet
Faire revenir des poivrons dans du beurre avec 5 carrés de chocolat (plaque 100g), du piment vert et quelques framboises. Déglacer au vinaigre de framboise

Ballotine de poulet
Ouvrir les blancs de poulets en portefeuille. Les garnir de la farce en y ajoutant des framboises entières et du chocolat râpé. Saler / poivrer et refermer les ballotines dans du film plastique. Cuire dans l’eau bouillante 10min. Faire revenir ensuite à la poêle avec du beurre

Carottes glacées et farcies
Éplucher les carottes, les couper en 2 et les évider. Les glacer au beurre. Une fois cuites les remplir de farce

Salade et vinaigrette
Couper la mangue, les poivrons, le concombre et les carottes en fines lamelles. Les disposer sur l’assiette et les assaisonner avec une vinaigrette de piment vert, huile d’olive et vinaigre de framboise

Tuiles de chocolat
Faire fondre du chocolat, l’étaler finement sur une plaque. Y ajouter du gros sel et des baies roses. Cercler avec un verre. Faire prendre au froid

Sauce chocolat vinaigre
Faire fondre du chocolat et y ajouter du vinaigre de framboises

Le petit plus de Benoît
Faire les courses chez un primeur suffisamment éloigné du domicile pour se promener le long du canal.

…Mais au fond, chacun fait comme il peut. Pour ceux que la cuisine ne branche pas, ni en confinement, ni jamais, Maman vous propose la technique, infaillible, de mon père :

“Pierre quant à lui, m’a souvent offert le restaurant pendant le confinement. Oui, le restaurant façon printemps 2020 : les plats tout préparés des traiteurs environnants 🙂
Sans parler, toujours, du bon vin….
Tu as vu Matou je me suis occupé de tout le déjeuner !
Oh merci Pierre !

Parce que ne rien faire c’est bon aussi.”

Merci à tous pour vos partages. xx


4 thoughts on “Recettes du bonheur

  1. Margaux

    Tu as encore une fois visé si juste !
    Merci Camille de partager ces quelques recettes qui viendront étoffer mon carnet spécial confinement

    Like

    • Bilou

      Ta maman m’a cernée : je suis Sisyphe et l’heure du repas est le rocher. On n’a pas fini d’achever la cuisine d’un plat qu’il faut déjà recommencer

      Like

  2. Laure

    J’aurais du préciser qu’avec Juan on se laisse chacun un joker par semaine pour se faire livrer…il faut soutenir les restaurants !! (Et comme dit maman, c’est bon de rien faire) 😘

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s